Des projets adaptés

Un Etablissement Public de Coopération Intercommunale se voit attribuer par la loi des compétences obligatoires. Un certain nombre de compétences optionnelles lui sont ouvertes. Il peut enfin s’investir, cette fois de façon facultative, dans d’autres champs d’action.

Les compétences obligatoires

Aménagement de l’espace

L’enjeu est d’élaborer et d’animer un projet de territoire et d’un schéma de services à la population.
La communauté de communes a aussi pour objectif  d’élaborer le PAVE, ou Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics.

Développement économique

La vie économique, mieux le développement économique, est indissociable de la bonne santé d’un territoire. La communauté de communes Terre d’eau s’y investit d’abord par une politique d’accueil des entreprises, via la mise en place d’un bureau d’accueil, d’un schéma d’aménagement de zones, d’actions de promotion et de soutien.

Tourisme

Le tourisme s’imposant comme une activité majeure du territoire, l’intercommunalité agit pour le soutenir et y développer des initiatives conformes à la dynamique durable locale, via des projets où l’éco-mobilité a son mot à dire, la création et la gestion d’aires de camping-cars…
La création d’une « Route des Jardins » a pour objet de mettre en valeur la biodiversité du territoire, via la découverte de plantes, la proposition de thématiques vertes, des  animations …

Les compétences optionnelles

Logement et cadre de vie

Le soutien à l’amélioration de l’habitat et une campagne de ravalement de façades sont à l’ordre du jour.

Protection et mise en valeur de l’environnement

Le savoir-faire  de la communauté de communes est connu en matière de collecte, de traitement des ordures ménagères et des déchets assimilés, ainsi que de gestion des abonnés dans le cadre de la politique publique mise en œuvre.
Les actions ne s’arrêtent pas là, incluant la sensibilisation de la population au développement durable, à un usage raisonné de la ressource en eau, ainsi que l’amélioration de l’assainissement, avec en projet un schéma directeur d’assainissement et le soutien des communes engagées dans cette voie.

Action sociale

Un territoire est harmonieux, s’il est en capacité de favoriser les liens sociaux. Des études de la communauté de communes servent ce projet. Elles portent sur l'organisation  d'un service de transport intercommunal  de type navette ; la création et la gestion d'un service de portage de repas à domicile ; la création d'un centre intercommunal  d'action sociale ; la gestion des équipements d'accueil de la petite enfance (crèche, halte garderie,…) ; la création d'un relais d'assistantes maternelles intercommunal ; enfin la mise en place et promotion des actions à destination du public jeune (soit jusqu'à 25 ans) tout en l'aidant à devenir autonome.

Les compétences facultatives

Animation, culture et communication

Tout territoire mérite une offre d’animations et une vie culturelle, critères d’épanouissement de sa population. Sur une terre à vocation touristique, cette offre accroît son attractivité. La communauté de communes Terre d’Eau s’y emploi activement, en développant, de sa propre initiative, une compétence en la matière. Il y est question d’animation, de culture et de communication, via l’élaboration d'un guide des manifestations culturelles et touristiques du territoire, l’organisation de manifestations structurantes pour le territoire, ou visant à le faire découvrir,  la mise en réseau de l'offre de lecture publique en lien avec la bibliothèque de prêt départemental.

Une régie de service au service des communes

La communauté de communes gère aussi une  régie de services  d'ouvriers  intercommunaux  pour  assister  les communes dans 1'entretien des espaces publics et pour divers travaux de maintenance sur le bâti, selon des règlements soumis à l'approbation du conseil communautaire.


Guide de présentation pour les nouveaux élus