Précieuse est l’eau, sur le territoire de Vittel-Contrexéville. Une grande attention est portée à une ressource qui, via le thermalisme, l’embouteillage, le tourisme, joue un rôle majeur dans l’économie locale. Alors que l’exploitation des eaux minérales en est l’un des moteurs, un périmètre de protection de ces eaux, l’impluvium, intègre le territoire de toutes les communes.

Les enjeux sont d’y éviter la réalisation de travaux souterrains dommageables (forages, constructions…) et de contrôler les activités à risques.

Créée en 1992 par Nestlé Waters pour protéger les sources de Vittel et Contrex de tous risques de pollution urbaine et industrielle, la société Agrivair mène un chantier de renaturation du Petit Vair, une rivière parcourant l’impluvium... L’agroforesterie est à l’ordre du jour. Il s’agit, via la plantation d’arbres, de haies, de « régénérer les écosystèmes dans le but de mieux gérer les ressources en eau disponibles sur place et de bénéficier des services écosystémiques naturels ».

Situé à Contrexéville, le site des lacs de la Folie s’impose comme un haut lieu de détente et de loisirs (piscine, pédalos, aires de jeux, parcours de santé). On y pratique la pêche. Un arboretum complète l’ensemble de cette base de loisirs centrée sur l’eau.